Garantir les ressources nécessaires au financement des prestations
des services publics jurassiens !


Les buts de cette initiative sont clairs : garantir le financement des prestations des services

publics et faire en sorte que la réforme de l’imposition des entreprises profite à l’ensemble
des Jurassiennes et Jurassiens.


La RIE III refusée, on revient aujourd’hui avec la PF17, sournoisement associée à une prétendue
amélioration de l’AVS pour en faire le projet RFFA.
Au moment du lancement de la présente initiative, nous ne connaissons pas l’issue de la votation
fédérale sur ce projet. Cela ne change rien à la nécessité de ne pas faire dépendre les prestations
des services publics du niveau des cadeaux fiscaux accordés aux entreprises. Un principe valable
aujourd’hui comme demain.


Défendre des services publics et des prestations de qualité...
Notre qualité de vie est étroitement liée à la capacité de l’État à financer l’ensemble des services et
prestations délivrés à la population : les écoles, les crèches, les formations, les hôpitaux, les EMS,
les transports publics, les voies de communication en général, dépendent des recettes des impôts.
Celles-ci garantissent le vivre ensemble, concourent à une répartition plus équitable des richesses
et assurent l’indispensable lien social. Avec le vieillissement et la paupérisation de la population, les
besoins sociaux et financiers s’accroissent. Il est donc nécessaire de préserver la capacité
financière de l’État. Une réforme de l’imposition doit aller en ce sens, et non répondre à des intérêts
privés.


...également pour les entreprises
Le maintien des budgets publics est profitable à l’ensemble de la collectivité, y compris aux entreprises.
Sans la qualité de vie, la sécurité, la justice, les transports, la santé, la formation de qualité,
les réseaux de communications et de distribution, les PME ne pourraient tout simplement pas
exister. Ces investissements publics leur sont indispensables. Il est équitable que les entreprises
participent financièrement au fonctionnement de la collectivité, comme le font les salarié-e-s. Il faut
donc éviter de fixer la fiscalité des entreprises à un niveau trop bas, qui impliquera une dégradation
des conditions-cadres.


Mettre fin à la concurrence fiscale intercantonale
Les cantons suisses se livrent aujourd’hui à une concurrence fiscale inquiétante. À tour de rôle,
chacun baisse son taux d’imposition des bénéfices des entreprises, espérant ainsi attirer ces
dernières sur son territoire. Ce cercle sans fin fait chuter les rentrées fiscales des États, provoquant
des coupes budgétaires dans les services publics, sans pour autant créer d’emplois implantés
durablement. Par exemple, le canton de Lucerne a été contraint de supprimer des journées
d’enseignement au primaire et de diminuer les effectifs de police ! L’initiative vise à mettre fin à cette
logique, où tout le monde est perdant.


Parce que toute réforme fiscale doit bénéficier au plus grand nombre, l’initiative
Zér0 pertes est indispensable !

Contact

Jeunesse socialiste jurassienne

Rue du Nord 38
2800 Delémont

e-mail : info@jsjura.ch

+41 79 576 87 11 (Leïla Hanini, co-présidente)